Rég_d_Auvergne_1635

 

 

                                                                    Ordonnance du Roi

Pour mettre le Régiment d'Infanterie de Gâtinois sous le nom de Royal Auvergne du 11 Juillet 1782.

                                                                             De part le Roi

Sa Majesté jugeant à propos de mettre le Régiment d'Infanterie de Gâtinois sous le nom de Royal Auvergne, elle a ordonné et ordonne ce qui suit.

                                                                             Article Premier

Le Régiment d'Infanterie de Pâtinois portera à l'avenir le nom de Royal Auvergne, et le nom de Gâtinois qui lui a été donné par ordonnance de sa Majesté du 25 mars 1776  sera supprimé.

                                                                                       2

Les Ordres, Commissions, Lettres et Brevets pour remplir les charges qui viendront à vacquer dans le dit Régiment seront expédiés sous le nom de Royal, Auvergne.

                                                                                       3

Le Mestre de Camp Commandant, et le Mestre de Camp en second, commanderont dorénavant le dit Régiment en qualité de Mestre de Camp Lieutenant Commandant et de Mestre de Camp Lieutenant en second.

                                                                                       4

Ce Régiment continuera de prendre le rang qui lui a été réglé par l'Ordonnace du 25 mars 1776 et à porter, sans avoir égard à son titre de Royal, l'uniforme qui lui a été assigné par le Réglement du 21 février 1779.

Le dit Régiment se conformera au surplus à toutes les ordonnances concernant l'Infanterie.

Madant Sa Majesté à Mons, le Prince de Condé, Colonel Général de l'Infanterie françoise et étrangère, de tenir la main à l'exécution de la présente ordonnance Mande et ordonne Sa Majesté aux Officiers Généraux ayant commandement sur ses Troupes, aux Gouverneurs Lieutenants Généraux commandant en chef et en second dans ses Provinces, aux Inspecteurs Généraux des ses Troupes, aux Gouverneurs et Commandants de ses Villes et Places, aux Mestres de Camp de ses Régiments d'Infanterie françoise et étrangère, aux Intendants en ses Provinces et sur ses frontières, aux Commissaires des Guerres et à toutes autres de ses officiers qu'il appartiendra de tenir la main à l'exécution de la présente ordonnance.

 

                              Fait à Versaille, le onze juillet mil sept cent quatre vingt deux.