agora

Bien souvent les gens mettent en avant la démocratie républicaine comme une arme absolue des libertés pour le Peuple.

FAUX:

La démocratie Républicaine est le pire système de gouvernement, à l'exception de tous les autres qui ont pu être expérimentés dans l'histoire. 

En démocratie, le respect des régles est imposé par la majorité qui de fait confisque à la minorité sa liberté d'action; alors, la liberté devient liberticide. Le thème de la liberté n'est d'autant plus essentiel que la liberté individuelle de pensées et de décision est, quant à elle, la condition première de la potentialité de l'exercice objectif de la démocratie.

La liberté  est une notion complexe en soi, recouvrant des aspects divers qui ne sauraient être réduits à la liberté de pensée et de décision.

Résultante consensuelle d'un long processus de la gestion des libertés d'une communauté, la démocratie d'aujourd'hui est fille naturelle de la Déclaration des Droits de l'Homme.

Aujourd'hui on peut dire que l'accélération de la mutation technologique a réactivé certains travers de l'Homme, par la modification de sa posture au regard de la morale et de l'éthique démocratique. Le citoyen d'aujourd'hui rechine à se plier aux devoirs imposés par la vie communautaire; son objectif consiste à fusionner liberté et bonheur personnel.

La monarchie telle que l'on la conçoit  n'est pas un système totalitaire. La monarchie parlementaire est la seule issue dans le monde d'aujourd'hui, aucun régime quel qu'il soit ne peut décider sans que le peuple ne soit consulté, ou sans mandat du peule lui permettant d'agir légitimement.

Regardez les monarchies en Europe elles fonctionnent toutes sur le principe démocratique, on se souvient bien de l'Espagne qui a été un exemple en 1975 puis plus tard en 1982 lors du putsch des militaires. Juan Carlos a su transformer un pays dominé par la dictature franquiste en démocratie et le peuple lui en est reconnaissant.

Vous allez dire! il existe de par le monde des régimes totalitaires,  en Asie ou en Afrique, et là, la monarchie n'a pas la même vocation;

De représentative elle peut devenir absolue, ou pratiquement totalitaire c'est vrai. Mais il ne faut pas confondre. Tout comme il existe des républiques qui respectent les droits du citoyen, il existe aussi des républiques totalitaires, en Afrique  mais aussi en Asie ou ailleurs. Un président ou un roi, peu importe si le régime est totalitaire. Ce qui est essentiel c'est le régime, et ensuite on peut voir qui doit le représenter, et avec quels pouvoirs. A partir du moment où la démocratie est présente à tous les niveaux du pouvoir, la place d'un roi est justifié car c'est au peuple de décider.

Les rois d'aujourd'hui ont peu de pouvoirs politiques, même si certains ont encore des fonctions de nominations, de sanctions des lois, de gestion des crises de régime... cependant, ils ne décident pas seuls, ils agissent conformément à la constitution et leurs actions sont contresignées par le gouvernement dans la plupart des cas.

Un Roi régnant représente le pays dans la continuité historique et donne un visage à l'état, un symbole fort qui permet l'incarnation et garanti le respect de la démocratie.