sans-titre

nationalisme

 

SOUVERAINISME

Il n'y a pas de souveraineté sans souverain. En effet la souveraineté est la liberté d'une nation et pour qu'une nation soit libre il faut que la plus haute autorité de celle-ci soit indépendante des fractions, groupes de pression et groupes d'intêrets de toutes sortes, à l'intérieur comme à l'extérieur, c'est-à-dire qu'elle soit elle-même souveraine.

  

NATIONALISME

Le nationalisme est une radicalisation de l'idée de Nation, qui a émergé avec la Révolution et qui demeure un héritage républicain, même si de nombreux républicains le rejettent aujourd'hui. Bien sûr, les royalistes partagent avec les nationalistes l'amour indéfectible de leur patrie. Mais le nationalisme érige la Nation comme principe et la fin de toute politique, avec un Etat fort pratiquant un rationalisme érigé en dogme. Cela comporte des risques: étatisme et apologie de la raison d'Etat, domination des esprits, impérialisme, xénophobie. Or, c'est la personne humaine qui est le principe et la fin de toute société, ni la Nation, ni l'Etat, ni la politique, ni même le Roi ne sont une fin en soi.