Il est dans nos usages, au tout début de chaque année, de présenter ses voeux. Cette tradition remonte à près de quatre siècles. La nouvelle année commençait à Lyon le 25 décembre, mais plus au sud, à une trentaine de Kilomètres, il fallait attendre 3 mois. Ailleurs dans le royaume, l'année pouvait débuter à Pâques, ou à la Trinité... Difficile pour un souverain d'harmoniser son calendrier avec celui de ses vassaux de province. Le 9 août 1564, en pleine guerre, de religions, le jeune Roi Charles IX, fils de la florentine Chaterine De Médicis, fixe au 1er janvier le début de l'année sur tout le royaume, en remplacement du 1er avril . L'Edit du Roussillon  , château de la Renaissance proche de Grenoble où Charles IX s'était réfigié pour fuir la peste, fixe d'autres dispositions, et initie une tradition, celle du poisson d'avril. Un siècle plus tôt, la tentative  d'harmoniser les dates de passage à la nouvelle année tout en renforçant l'union nationale, n'avait pas survécu à la résistances des pouvoirs locaux. Sous l'impulsion de la papauté, les éphémérides du monde occidental se recalèrent progressivement sur le 1er janvier.

Les premiers jours suivant le passage à la nouvelle année, il était de coutumier de rendre visite à ses aînés, à ses amis, aux autorités, suivant un protocole et un rituel bien établis. Les visites en personnes on été déléguées à des gentillommes porteurs de plis, de voeux et de compliments. Vers la fin du règne de Louis XIV, les cartes de voeux, jusqu'à ce que, dans un grand élan d'ouverture démocratique, les révolutionnaires menacent de condamnation à mort quiconque perpétrerait cette coutume; les voeux sont faits, rien ne va plus...

Le nouvel an est la tradition séculaire des voeux renaquirent en France dès la fin du dix-huitième siècle, sans remise en cause par des pouvoirs de terreur.La malle-poste, le timbre, la poste, l'essor des communications par fils, câbles et ondes, ont conduit à développer massivement ces échanges d'aménités occasions de raviver et souder des amitiés, de prouver son attachement ou son affection à des êtres, dans la réciprocité et le respect.

La carte de voeux telle que nous la connnaissons a connu son développement en Angleterre, il y ajours  suivants. deux siècles environ. Elles étaient envoyées dans la période de l'Avent pour souaiter un joyeux Noël, et dans la continuité pour un heureux passage à la novelle année, avec du bonheur les 365 jours suivants.

Si les voeux doivent précéder la nuit de Noël, d'autres cultures considèrent, non sans superstition, qu'il est préférable d'attendre les douze cuops de minuit du 3 décembre pour formuler ses messages de bonheur.

Si les années en 18 sont riches en événements, surtout celles du siècle dernier, les années en 15 son encore plus fortes en émotions :

 

. 1415 C'est une pluie de flèches anglaises qui décime notre cavalerie à Azincourt.

. 1515 : Le jeue Roi François Premier assoit sont prestige à Marignan.

. 1615 : Louis XIII épouse l'infante d'Espagne, Anne d'Autriche.

. 1715 Eclipse solaire: La France n'est plus ensoleillée, c'est la mort de Louis XIV.

. 1815 : La France est défaite à Waterloo, mais la monarchie est restaurée.

. 1915 : Batailles de Champagne.

. 2015 : Le terrosisme islamique meutrit la France.

Pour 2115  : La suite devra attendre le prochain billet.