Aprés un repas familial j'ai été stupéfié de voir l'ignorance sur la royauté gouvernementale. Certaines personnes  ne conserve dans leur mémoire que la royauté de Louis XVI et avant. L'éducation républicaine a fait abstraction que nous avons eu un Empereur, deux rois après la révolution pour gérer la France.

BIZARRE!!!

La ROYAUTE EN 2018 :

Chaque évènement est largement couvert par nos médias républicains, tant la royauté, totalement modélisée par Sa Majesté, la Reine Eliisabteth. Il fascine nos concytoens. C'est aussi l'occasion pour nos journalistes nationaux de faire un point sur la mouvance royaliste en France. L'Alliance Royale contactée à ce sujet remercie RMC ainsi que France Culture de lui avoir ouvert l'antenne ne serait-e que quelques minutes.

Alors que près d'un Français sur trois, selon un sondage officiel, se dit prêt à accueillir un Roi à la fonction suprême, pour conduire les destinées de notre pays et repositionner la France souveraine à la place mondiale qui lui revient, les royalistes ne sont jamais plébiscités par les urnes. il est vrai que l'école républicaine noircit l'image de la royauté celle du Rois tyrans, guerriers et dépensiers, peut à l'écoute de leur peuple harassè et affamé. Il suffit d'entendre ses hymnes révolutionnaires pour s'en convaincre...La monarchie qui fait rêver est celle des contes de fées, de la princesse humble de sa peau de crapaud. Dans les faits, les monarchies représentent une gouvernance moderne, garante de continuité e de stabilité, protection efficace contre les dictatures et tendances extrémistes. C'est une vision en 3D de la société, celle qui rejette la démagogie et le "dégagisme" lorsqu'il ne se justifie pas. À défaut de pouvoir vaincre il faut pouvoir convaincre, et la tâche est fastidieuse, tant les esprits sont fermés et les politiques sourds, retranchés et recroquevillés sur eux-mêmes, en position latéral de sécurité.

Anne Frauquembergue, journaliste au service de France Culture, a instruit un reportage sur le royalisme en France, enrichi par des échanges interactifs avec des témoins et différentes figures de proue, porte-drapeau de la monarchie.

La première partie relatée ci-après est conscré à l'Alliance Royale.

Certains Français semblent être fascinés par la permanence monarchique au sein de ce grand régime parlementaire britannique.Au-delà du mariage du prince, sixiéme dans l'orde d'accession, de cet événement glamour et "people", le royalistes s'affichent en France avec des nouveaux codes sur les réseaux sociaux. Néanmoins, ce renouvellement de l'image ne gomme pas les divisions internes, héritées de l'Histoire qui limitent l'audiance de cette mouvence.